actualite
Adjugé
31 969 euros frais compris
Mercredi 25 mars, salle 3 - Drouot-Richelieu.
François Ier, écu d’or au soleil, Gênes,
seconde période, 1527-1528, poids 3,33 g.


Dans une vente de numismatique qui se caractérisait par toute une série de belles batailles d’enchères, une monnaie se détachait nettement, l’écu d’or au soleil reproduit, frappé à Gênes sous François Ier en 1527-1528. Estimé au plus haut 18 000 euros, il était poussé jusqu’à 26 700 euros. Le souverain français a été seigneur de Gênes à deux reprises, entre 1515 et 1522, et en 1527-1528. Loin d’être dans un état «fleur de coin», cette monnaie voit ce défaut compensé par sa très grande rareté. En effet, seuls deux autres exemplaires sont connus à ce jour, le premier étant conservé à la Caisse d’épargne de Gênes et d’Imperia, le second – avec un dessin fauté – étant décrit dans l’ouvrage de G. Lunardi. L’avers de la pièce montre le portail génois accosté d’un «F» et d’un lys sous un soleil, le revers portant la croix fleurdelysée, cantonnée de deux lys et de deux «F» couronnés. L’écu d’or au soleil a été introduit par Louis XI en 1475. François Ier en fera frapper durant tout son règne et dans tout le royaume. La rareté des écus d’or génois de la seconde période tient, bien évidemment, à la brièveté de la présence française. Avant François Ier, d’autres rois de France ont été seigneurs de Gênes et y ont battu monnaie : Charles VI entre 1396-1409, Charles VII de 1458 à 1461, et Louis XII de 1499 à 1507.
Ce dernier a notamment fait frapper des écus d’or.
Sylvain Alliod

Gazette de l'Hôtel Drouot n°13 du 13 avril 2009
page 56




Toutes les actualités
 
    Olivier Lasseron
    SVV agrément n° 2004-505
    46, rue de la Victoire – 75009 Paris
    Tél. : 01.49.95.06.84 – Fax : 01.49.95.06.77
    E-mail : contact@lasseron-associes.com